Archive for the 'féminin' Category

Smart economics: investing in working women

Un article de INSEAD Knowledge.

INSEAD has been taking part in the recently-created 10,000 Women programme.

The 10,000 Women initiative is founded on research conducted by Goldman Sachs, the World Bank and others which suggests that this kind of investment can increase revenues and grow women’s businesses, and also lead to healthier, better-educated families and more prosperous communities.

Publicités

Le sexe à l’école, c’est un peu cours

Un article du Libé du jour.

« En 2010, les cours d’éducation sexuelle à l’école se focalisent toujours sur la reproduction et la prévention laissant de côté les questions de désir, de plaisir et des pratiques sexuelles. Dans une société hypersexualisée, un tel décalage interroge. »

Quel gachis!

elles@centrepompidou

Le site officiel de l’exposition.

Artistes femmes dans les collections du Centre Pompidou.

Une femme condamnée à la prison pour ses ébats sexuels trop bruyants.

Un article du post.fr.

Une Anglaise de 48 ans vient d’être condamnée à 8 semaines de prison avec sursis pour des ébats sexuels trop bruyants selon le Berry Républicain.

Cette femme a été condamnée vendredi car elle n’a pas respecté les termes d’une ordonnance, qui l’obligait à maintenir le volume sonore de ses ébats à un niveau tolérable.

En effet, ses voisins n’en peuvent plus! Ils parlent de bruits « surnaturels » qui peuvent laisser à penser qu’une personne est en train de se faire tuer, rapporte leBerry Républicain.

Ils n’arrivent plus à entendre le son de leurs télévisions. Les bruits faits par la femme ont été mesurés jusqu’à 47 décibels dans un appartement voisin.

Passée une première fois en justice, elle n’a pas tenu compte de l’avertissement qui lui a été donné.

Le juge a déclaré: « J’ai entendu un très court extrait du bruit que vous faites, et je comprends très bien que vos voisins soient contrariés et perturbés ».

La femme a expliqué qu’elle n’arrivait pas à  limiter le volume sonore pendant ses ébats avec son mari.

Si les faits se reproduisent dans les douze mois qui viennent, elle devra exécuter sa peine de prison.

une bonne nouvelle

Le chef de file des députés UMP, Jean-François Copé, a annoncé dimanche le dépôt prochain d’une proposition de loi visant à imposer, dans un premier temps, 40% de femmes dans les conseils d’administration des grandes entreprises, dans un entretien au JDD.

40, ce n’est pas 50; mais ce serait déjà un gros progrès.

Les Panthères roses vomissent (sur) le « débat sur l’identité nationale »

Elles joignent le geste à la parole en vomissant un yaourt pendant l’émission. Les Panthères roses se définissent ainsi:

Gouines, trans et pédés énervéEs par l’ordre moral, le patriarcat, le sexisme, le racisme, le tout-sécuritaire, les régressions sociales et tout ça. Outil de résistance et composante politique du combat pour une société alternative.

Ici c’est le site des Panthères roses parisiennes, elles existent aussi à Lisbonne et à Montréal.

Les femmes aiment le porno, piano…

Pour le 30ème anniversaire de sa société, Marc Dorcel, leader européen de la production de films pour adultes, a fait réaliser par l’Ifop une enquête sur la consommation française des films à caractère pornographique. Bien qu’il faille prendre ces résultats avec une distance sceptique, certains nous prouvent que nous avons raison de vouloir cultiver un érotisme à destination des femmes. Car…

… 39% des femmes qui ont déjà vu au moins des extraits d’un film X (et elles sont 83%) pensent que la pornographie peut contribuer à la découverte et à l’apprentissage de la sexualité. Paradoxe : 61% des femmes interrogées jugent les films pornographiques « excitants », et 63 % les trouvent « dégradants »… 87 % d’entre elles pensent aussi que la sexualité des films X est très éloignée de la réalité.

La satisfaction éprouvée par les femmes devant un film porno revient à 51% au physique des acteurs, et à 55% au scénario. Et si 67% des consommatrices de pornographie acceptent de regarder un film X avec leur partenaire, c’est dans 30% des cas « seulement pour leur faire plaisir »… Une question demeure : que valent réellement ces statistiques à l’échelle de la population ? Difficile de croire que plus de 6 Françaises sur 10 ont un rapport coutumier à la pornographie. Mais ne boudons pas cet élan d’optimisme et réjouissons-nous de constater que plus elles sont jeunes, plus les femmes peuvent envisager de visionner un programme pornographique seules (65% des moins de 35 ans contre 39% des plus de 50 ans) !